Capitulation

Atelier d'écriture de Leiloona n°68. Le principe : écrire à partir d'une photo

photo-atelier68.jpg                                                                                 Crédit photo : Romaric Cazaux

    Je ne vais pas bien. Je ne vais plus bien. Depuis que mon mari nous a quittés, c’est pire chaque jour. Les visites hebdomadaires de mes enfants n’y changent rien. J’essaie de faire bonne figure, mais je n’y arrive plus, bien malgré moi. Cela me distrait un temps. Un temps seulement.

    Souvent, le soir, je pleure et réalise que la vie, je la subis. Je regarde le temps passer et j’attends. Je voudrais que mon heure ne tarde pas trop.

    Depuis quelques temps, j’oublie des rendez-vous, de petites choses sans importance, je suis d’humeur changeante. Mais aujourd’hui… Ça me fait peur. Je crois savoir ce qu’il m’arrive. Je ne veux pas finir comme ça. J’ai fait frire le téléphone ce midi. Michèle est arrivée à ce moment-là. J’ai eu peur de ce que j’ai lu sur son visage. Elle m’a écartée pour éteindre le gaz et jeter la poêle avec son contenu. Je croyais faire cuire un steak. Un steak. Je l’ai regardée hébétée et honteuse. Une nouvelle fois, j’ai pleuré.

    Ce soir, je suis encore seule. Michèle ne voulait pas me laisser, mais j’ai insisté. Comme d’habitude, avant d’aller dormir, je m’installe à table avec mon verre de lait au miel. En ai-je vraiment mis ? Je ne m’en souviens plus. Oui, il me semble que ça sent le miel.

    Ils veulent me placer dans une maison. Elle croyait que je n’entendais rien. Je serais bientôt un poids pour ma famille. Je ne leur en veux pas, je les comprends. Si mon corps a décidé de vivre, mon esprit n’en peut plus. Je vais capituler. Peut-être devrais-je m’abandonner à ses absences, devenir cette coquille vide.

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (9)

1. Yosha (site web) 2013-02-03

C'est très bien senti, juste et poignant.

2. lucie (site web) 2013-02-04

isolée davantage par ce cerveau qui lui joue des tours...joli texte.

3. Morgane 2013-02-04

Quelle vérité dans ce texte ! Il pose le douloureux dilemme : Avoir le droit de choisir sa fin de vie, dire STOP quand on en peut plus ... Ne pas vouloir devenir une autre par la maladie ...

4. Cardamone (site web) 2013-02-04

C'est un texte très fort - dur et beau. C'est si juste, on est vraiment le personnage.

5. Cardamone (site web) 2013-02-04

C'est un texte très fort -dur et beau. C'est si juste, on est vraiment le personnage.

6. celineviel (site web) 2013-02-04

Merci pour votre visite et vos commentaires.

7. Leiloona (site web) 2013-02-05

Je crois que cette photo nous a inspiré des textes très similaires, à toutes les deux. Triste, oui. Poignant aussi.

8. celineviel (site web) 2013-02-05

Je viens de lire ton texte, ils sont en effet très similaires. C'est un texte très personnel pour moi aussi. J’ai bien aimé ton poème, le fait qu’il soit très haché rend chaque mots plus percutant.

9. Gaëlle (site web) 2013-02-05

Ton texte est très juste, on sent qu'elle perd peu à peu le contrôle. C'est poignant !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2013-04-03

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site